Joel Langlois, à fond l’athlétisme

dimanche 12 novembre 2017
popularité : 6%

JPEG - 83 ko
Joël Langlois fait l’unanimité autour de lui.

Un à un, les adolescents arrivent à l’entraînement au stade municipal et saluent Joël Langlois, leur entraîneur. Il y a du respect dans les regards. A l’Athlétic Club de Château-Thierry (ACCT) depuis cinq ans, cet autodidacte, nourri par la seule expérience du terrain mais aussi ’’ en écoutant et en regardant les autres entraîneurs ’’ s’est fait un nom en raison de ses compétences reconnues par ses pairs. N’est ce pas la plus probante ? Les résultats plaident pour celui qui a commencé par encadrer les benjamins avant de se mettre à disposition des cadets, juniors, espoirs, seniors et vétérans, au masculin comme au féminin. A raison de quatre entraînements hebdomadaires, Joël Langlois intervient auprès d’une soixantaine de licenciés. ’’ Ma plus belle satisfaction est de les compter en nombre à l’entraînement, progresser et s’investir dans la vie du club ’’. Cet ancien athlète fait ainsi profiter ses protégés d’une expérience acquise dans la pratique, jusqu’au niveau national, mais aussi dans plusieurs clubs de la région parisienne où il a exercé ses talents d’éducateur, y ajoutant d’indéniables qualités pédagogiques. De façon naturelle, gestes à l’appui, il explique, démontre, corrige et trouve les bons mots qui font tant de bien au mental.

Plusieurs jeunes aux ’’ France ’’

Joël Langlois a pratiqué le 3 000 mètres steeple avec bonheur. Cadet, il a bouclé le championnat de France en 7e position, en 1978, confirmant ensuite chez les espoirs (10e). Il a aussi pratiqué le cross-country, la piste et le semi-marathon jusqu’aux ’’ France ’’, là aussi. Cet agent de maîtrise de 56 ans, habitant à Romeny-sur-Marne, papa de sept enfants dont quatre qui font de l’athlétisme, tout comme son épouse, est particulièrement fier d’avoir relancé les interclubs en mobilisant un maximum d’athlètes. A la clé, une progression en nombre de points pour l’ACCT. Avec lui, les juniors filles ont participé au championnat de France de cross-country. Parmi elles, la Brasloise Laurine Housseaux, également qualifiée au niveau national sur 1 500 et 3 000 mètres steeple sans avoir à sa disposition les barrières nécessaires car le club n’en dispose pas ! De leur côté, Nordine Hassan et Alexandre Tesseidre ont connu la saveur d’un rendez-vous hexagonal sur le cross. Pour sa part, le senior Adrien Sarasso a pris part au marathon de Francfort, terminant en 2 h 39, soit une progression de 20 minutes en deux ans ! Et comme nombre d’athlètes poursuivent des études supérieures à Reims, Amiens, Paris..., Joël Langlois les entraîne par correspondance en planifiant le programme hebdomadaire de chacun. Cet homme-là vit l’athlétisme à fond, pour les athlètes et son club.

Jacques Bosserelle