CROSS-COUNTRY : Les tours du Château

mercredi 5 novembre 2008
popularité : 11%



JPEG - 23.6 ko
Mathilde Belin et Aloïs Moutardier, licenciés castels et grands espoirs régionaux voire nationaux.

Avec ses deux fers de lance, Mathilde Belin et Aloïs Moutardier, l’AC Château-Thierry peut nourrir de grandes ambitions cet hiver.

Belin en foulées européennes

Chef de file du contingent féminin à l’Athlétic-Club de Château-Thierry, la jeune habitante de Rozoy-Bellevalle, dans le sud du département, a démontré, en s’imposant au 10 km du marathon de Reims (36’49), une forme prometteuse, susceptible de la conduire vers d’autres satisfactions. D’autant que les échéances se profilent à vitesse grand V.
Avec elles, des ambitions à la mesure du potentiel affiché régulièrement par la protégée de Vincent Phelizot, son coach du pôle espoir rémois.

Si Bruxelles…

Le 23 de ce mois, celle qui entame son parcours chez les juniors sera confrontée à son premier grand challenge hivernal, au cross international des Mureaux (Yvelines) : une qualification aux championnats d’Europe de Bruxelles, le 14 décembre. Elle devra ainsi terminer dans le top 5 avant de revenir aux affaires régionales, nantie, en cas de réussite, d’un mental d’acier.
La médaillée de bronze du 3.000 m piste des « France » cadettes 2008 tentera ensuite de renouveler son excellent parcours sur chemin creux qui, l’hiver dernier, l’a vu remporter la triple couronne (axonaise, régionale et interrégionale).
Blessée, elle n’avait pu défendre ses chances au rendez-vous national. Aussi compte-t-elle bien, un an plus tard, effacer ce déboire en inversant le cours des choses de la meilleure façon.

Moutardier a faim

Depuis longtemps, on attend d’Aloïs Moutardier qu’il livre une saison pleine, linéaire, sans ces ennuis
physiques qui ont déjà plombé nombre de ses ambitions.
Au départ du prix pédestre de Blesmes, quelques jours après avoir terminé 14e et 6e Français du 10 km international de Montereau (Seine-et-Marne), l’espoir de l’AC Château-Thierry ne cachait pas sa joie de courir à nouveau. « Depuis septembre, je me prépare dans les meilleures conditions. Je suis facile, la saison s’annonce prometteuse, à moins qu’une nouvelle fois, la poisse s’en mêle. »
Une perspective qu’il n’ose imaginer à l’heure où il se lance sur le cross long.
Affamé de succès, de bons chronos et autres qualifications, le désormais senior consulte le calendrier hivernal 2009, non sans objectifs : « le titre de champion de l’Aisne, un podium aux Régionaux, une place dans les quinze premiers aux inters et le top 100 aux championnats de France, ça serait pas mal mais il y a du beau monde partout et rien ne sera facile. »

Aloïs au Kenya ?

Afin de se rappeler au bon souvenir de tous, Aloïs Moutardier ne laissera rien au hasard. Il sera au départ du cross du Cocaa, le 16 novembre à Châlons-en-Champagne, un mois avant celui de Reims. Entre ces deux échéances, le 2e des dernières Foulées Rémoises pourrait s’envoler pour le Kenya, « parfaire ma préparation dans un camp d’entraînement, en compagnie de coureurs de bon niveau ».
Ce n’est, pour l’heure, qu’un projet mais avec cette foi qui, en cette fin d’année, anime le jeune homme, il pourrait bien se concrétiser et le conduire ensuite vers les sommets axonais et picards.

En attendant mieux…