MARCHE / 24 heures de Château-Thierry Pour une première

vendredi 26 mars 2010
popularité : 18%

LE public castel va-t-il assister au premier couronnement d’un marcheur

JPEG - 18.4 ko
Pascal Maréchal et Cédric Varain espèrent bien inscrire leur nom au palmarès castel.

du cru ce prochain week-end, à l’issue des 24 heures à la marche de Château-Thierry ? Seuls Daniel Bordier (3e en 1979), Alain Moulinet (3e, 1980), Henri Roby (3e, 1982), Jean-Claude Baudry (4e, 1987) et Philippe Morel (3e, 2002) ont flirté avec la victoire. Cette première ne manquerait pas de faire couler les larmes sur les joues des « tifosi » de Pascal Maréchal et Cédric Varain, le duo de marcheurs de l’Athlétic-Club Castel sur lesquels reposent tous leurs espoirs.
En raison de l’annulation de Paris-Colmar, plusieurs marcheurs de renom ont délaissé cette édition 2010. D’autres dont le Seine-et-Marnais Faubert, le Roubaisien Naumowicz, le Belge Biebuyck ou encore le Hongrois Czukor seront en revanche de la partie, mais aucun ne s’est montré supérieur au cours des dernières compétitions à un garçon comme Maréchal…

Printemps glacial à Bourges

Aux championnats de France des 24 heures, il y a trois semaines à Bourges, ce dernier s’est une nouvelle fois illustré sur la lancée de son exceptionnel parcours 2009 en terminant 4e avec 195,500 kilomètres parcourus derrière le Francilien Régy (1er, 208 km), le marcheur du Berry Gallot (2e, 199,250) et le Pithivérien Rouault (3e, 197).

Dans des conditions météorologiques dantesques, Maréchal, ce dur au mal, a battu son record personnel de 2 km. « Il a connu un petit coup de barre dans les deux semaines qui ont suivi ce championnat, mais il sera en pleine possession de ses moyens à Château », confie son entraîneur Guy Legrand qu’une victoire du 2e de Paris-Colmar 2009 comblerait « en récompense de tout ce qu’il a fait depuis deux ans ».

Avec 177 bornes (7e) couverts à Bourges, Cédric Varain n’a pas trop tapé dedans même s’il a un peu souffert de la température glaciale, négative de 5 à 10 degrés durant la nuit. Il espère profiter à plein « de cette bonne sortie d’entraînement pour faire quelque chose de bien à Château ». Concrètement, le cadet de Pascal Maréchal envisage de mettre à mal son record personnel de 188 km « et monter sur le podium ». Cet objectif nécessite, selon lui, « de partir tranquillement et de passer une nuit correcte ». Au petit matin de dimanche, Maréchal et (ou) Varain ouvriront peut-être leurs yeux sur un bel horizon susceptible de compenser leur frustration d’un Colmar en berne.

DÉPART : demain à 13 heures, place Jean Moulin ; arrivée dimanche même heure, même endroit.


Commentaires  forum ferme