Cross-country (Régionaux) / La relève n’attend pas !

mercredi 26 janvier 2011
popularité : 6%

L’Aisne a réalisé un triplé inédit en juniors masculins avec un Alexandre Brévière surprenant d’aisance. Ça promet pour les pré-France !
DE la formidable équipe laonnoise qui avait fini sur le podium du championnat de

JPEG - 34.4 ko
Alexandre Brévière (à gauche), Geoffrey Moreaux (derrière le Ternois), Igor Bougnot (au centre) et Anass Behri (à droite) : l’Aisne a affiché sa suprématie chez les juniors.

France junior en 2010 ne restait plus qu’Igor Bougnot au départ de l’édition 2011 de la course junior. Un Igor Bougnot forcément favori, même si délocalisé à Lyon à cause de ses études et absent lors des départementaux, mais qui voyait débarquer dans sa catégorie des cadets très prometteurs comme le Ternois Alexandre Brévière, le Castel Geoffrey Moreaux ou le Gasiaquois Anass Behri. Une sacrée concurrence !

Un quatuor de rêve

Et elle fut costaude cette concurrence sur les 5 165 m d’un parcours extrêmement boueux ! Les quatre hommes ont imprimé leur rythme à un peloton qui avait déjà explosé au bout de deux virages. Brévière, victorieux lors des départementaux et qui attendait avec impatience de se mesurer au Laonnois, a pris les choses en main.
Le tempo du Ternois a vite mis en difficulté le Laonnois qui a commencé à piocher à l’approche du sous-bois. C’est à cet endroit que la boue a avalé la chaussure d’Anass Behri provoquant l’abandon du Gasiaquois pourtant en très grande forme. Finalement, la surprise est venue de Geoffrey Moreaux qui a tenu en respect un Brévière volant au-dessus de la boue même s’il a connu une fin de course difficile.
Au final, le coureur de l’ESC Tergnier, dont c’est la première année en junior, a montré un sacré potentiel que tout le monde attend de voir lors des pré-France face à la concurrence nordiste et champardennaise.

Quant à Igor Bougnot, une tendinite à la hanche l’a handicapé pendant un mois le privant d’entraînement. « Ce fut limite, j’ai même songé à abandonner mais je me suis battu comme j’ai pu. Je vais récupérer un maximum pour les pré-France mais je n’arriverai pas à combler mon manque d’entraînement. »

Les pré-France du 13 février à Ham (Somme) auront donc valeur de test pour ces coureurs. Face à une concurrence autrement plus rude, le quatuor devra élever son niveau. Vivement le 13 !

Frédéric HOURIEZ

Laura CHERON (AC Château-Thierry, 4e benjamine) : « Je ne suis pas trop déçue car j’ai doublé la fille que je voulais battre. Je suis satisfaite de ma course même si j’échoue au pied du podium ».

François PETIT (AC Château-Thierry, vainqueur Cadets) : « C’est difficile de faire toute la course en tête. Derrière, ils peuvent se relayer mais quand tu mènes le train, c’est compliqué pour gérer tes efforts. Je suis parti avec les autres, et j’ai accéléré dans une montée, ensuite comme j’étais bien, j’ai maintenu l’allure. C’est un soulagement car j’étais parti pour l’emporter. Je n’avais jamais fait un podium en cross et là je l’emporte deux fois en deux semaines. J’essayerai d’aller chercher le podium à Ham pour les interrégions ».

Laurine HOUSSEAUX (AC Château-Thierry, vainqueur minime fille) : « Je suis partie très vite dès le début pour ensuite conserver une allure assez rapide. J’ai bien géré la phase de récupération après les France UNSS. Un podium aux pré-France, ce serait pas mal ».

Geoffrey MOREAUX (AC Château-Thierry, 2e junior masculin) : « C’était difficile de relancer. J’ai eu un point de côté et je me suis relancé dans les descentes. C’est passé au mental. Je suis content car c’est la première fois que je termine si près d’Alexandre (Brévière le vainqueur) ».

Propos recueillis par F.H et J.-B.B