MARCHE (Championnat national de grand fond) / Imperturbable Régy

mercredi 30 mars 2011
popularité : 22%

David Régy a dominé Philippe Thibaux et Jean-François Rouault, hier à Château-Thierry. Chez les féminines, Dominique Alvernhe a été sacrée.

JPEG - 18 ko
L’Agéen Philippe Thibaux (à droite) n’a pas su profiter du déclin physique du Francilien Régy (au centre) pour rafler la mise.

ON se moque vraiment des marcheurs ! Après 24 heures d’efforts, les appelés au contrôle antidopage ont dû patienter deux heures entre le pipi et la prise de sang, pas encore douchés, allongés à même le sol pour certains, dans une salle située assez loin du lieu d’arrivée
Alvernhe ne se laisse pas faire
Pris dans cette galère, Philippe Thibaux a eu le temps de revivre sa très belle course et de savourer son titre de vice-champion national de grand fond. Seulement battu par David Régy, l’Agéen avait sans doute les jambes, hier, pour inquiéter plus sérieusement le Francilien, déclinant en fin d’épreuve.
Il n’a pas eu ce petit grain de folie offensif qui, peut-être, l’aurait envoyé au firmament de la marche hexagonale. « Un manque d’envie ou de confiance », traduira peu après Jean-Claude Gouvenaux, commentateur avisé sur l’épreuve.

Très régulier, Philippe Thibaux n’est jamais descendu sous la 3e place et quand le Hongrois Czukor, peu économe de ses efforts en deuxième partie de course a donné des signes de faiblesse, hier, sous le coup de 10 heures, celui qui avait (déjà) terminé 2e ici même en 2009, a fondu sur lui avant de le déposer.
Dès lors, il s’est installé à cette place de dauphin qu’il n’a plus quitté pour finir au-delà des 200 bornes et décrocher son billet pour Paris-Colmar. Il a ainsi gagné son pari de tout miser sur l’épreuve castelle et de presque tout rafler !

Sur les bords de la Marne, le podium masculin est cent pour cent français. Avec Thibaux, il convient de mettre en avant Jean-François Rouault (3e) parti prudemment (16e) avant de finir en trombe, à la Gilles Lettessier, 33e samedi en fin d’après-midi et 5e au final !
Dans l’épreuve féminine, la Montpelliéraine Dominique Alvernhe a pris les rênes de la course dès l’entame avant qu’une ampoule sous un talon ne freine sa progression.
Affichant un courage hors du commun, elle est allée au terme de son périple malgré la souffrance et la menace de Claudine Anxionnat, revenue à un très bon niveau pour sa dernière année. « Mais je dis ça tous les ans », affirmait avec un grand sourire la Vosgienne.

Féminines : 1. Dominique Alvernhe (Montpellier Athl) 182,185 km en 23 h 57’ 59 ; 2. Anxionnat (RESDA Vosges) 177,375 km en 23 h 59’11 ; 3. Brown (Grande-Bretagne) 169,265 km en 24 h 00’12 ; 4. Perevalo (Neuilly-sur-Marne Ath) 159,835 km en 23 h 57’ 25 ; 5. Josiane Pannier (Le Havre AC) 153,045 km en 23 h 54’ 02…
Masculins : 1. David Régy (Cergy Pontoise Athl) 207,835 kilomètres en 24 h 00’17 ; 2. Thibaux (CA Agéen) 204,110 km en 23 h 57’ 35 ; 3. Rouault (Omnisports Pithiviers) 201,470 km en 23 h 52’ 44 ; 4. Girod (Suisse) 197,085 km en 23 h 58’41 ; 5. Letessier (PLM. Conflans) 191,615 km en 23 h 56’ 38 ; 6. Vit (ASM. Saint-Thibaut des Vignes) 191,615 km en 24 h 00’14 ; 7. Dominique Bunel (Neuilly-sur-Marne Athl) 188,550 km en 23 h 58’ 09 ; 8. Pellerin (CAA) 184,825 km en 24 h 00’19 ; 9. Maurel (Athlé 55) 184,165 km en 23 h 56’ 40 ; 10. Czukor (Hongrie) 182,845 km en 23 h 54’ 28…
Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg