Course de Noël 2014 : la jeunesse à parlé

mardi 16 décembre 2014
popularité : 10%

JPEG - 5.7 ko

La jeunesse a parlé

JPEG - 47.5 ko

Bien qu’ils soient toujours performants, les vétérans Stéphane Kotarba (ESFRA) et José Bastos (ACCT) ont dû rendre les armes face au junior Seine-et-Marnais Florian Framboisier (AC Pays de l’Ourcq), hier après-midi sur la course de Noël, à Château-Thierry. Avant même le départ, celui-ci était craint des principaux favoris en raison de son potentiel et de plusieurs chronos convaincants. Il a notamment réalisé la 7e performance française sur 3 000 m steeple l’an passé, en 9’ 18’’ 55.

Après un premier tour mené tambour battant, Kotarba et Framboisier mettaient le second à profit pour s’approprier, au train, quelques dizaines de mètres d’avance sur Bastos et Florange, autre coureur du 77 très à l’aise sur le.circuit roulant d’une épreuve qui, malgré le froid et un brouillard persistant, a pulvérisé son record de participation, avec plus de 400 engagés (ancien record 349).

Kotarba a manqué de jus

" Pour exister devant, il fallait couvrir le tour entre 3’ 55 et 4’. Je suis resté dans le bon tempo au début puis j’ai dû me contenter de tourner en 4’10 ", analysait un Bastos, un tantinet déçu.Vainqueur samedi à Urcel, dans des conditions difficiles, Kotarba pressentait le coup de moins bien. Quand les forces ont manqué pour tenir le rythme imposé par Framboisier, il a géré sa progression afin de conserver la seconde place. " J’ai senti que mon adversaire fléchissait, j’ai alors accéléré ". Et de quelle manière ! Auteur d’un final haut de gamme, le futur vainqueur, à l’inverse de Kotarba, avait de la réserve, tout comme Florange qui, dans la dernière ligne droite, a joué un vilain tour à Bastos en le privant du podium.

Du côté des féminines, Céline Bosc n’a pas eu de rivales à sa mesure. Elle s’est alors fixée comme objectif de reprendre un à un le maximum de coureurs masculins, avec un cran forçant le respect.

Jacques Bosserelle