Interregionaux de cross 1996

lundi 1er août 2005
popularité : 28%

12 février 1996

Aisne, morne plaine.

Tandis qu’ltsweire et Duviallard s’imposaient en seniors, les Axonais ont confirmé, à Saint-Quentin leur rang de lanterne rouge. Seuls Trzeciak, Bourgeois et Faroux iront au National.

CHRISTOPHE GUIBON grippé ? Impossible, il ne serait pas mis en action aussi vite ! Car le jeune Saint-Quentinois, licencié à Amiens, ne s’est pas posé de questions au moment du départ et n’a pas fait cas de l’adversité. C’est lui qui a lancé la course
emmenant dans sa foulée Dufermont, Levant et autres Bélaïche tandis qu’ltsweire, le champion du Nord-Pas de Calais, restait sagement aux alentours de la 20’ place.

JPEG - 42.6 ko
Si le Castel Frédéric Trzeciak (à gauche) à rempli son contrat, le champion de Picardie Christophe Guibon n’a terminé que 4° chez les espoirs.

Coup de bluff
Christophe Guibon grippé ? Et
oui ! Son sprint initial n’était bien qu’un coup de bluff et quand le trio Ouadih-Belaïche-ltsweire montait le rythme d’un cran, il était obligé de le laisser partir. En revanche, ses deux rivaux pour le titre espoirs parvenaient à rester aux avant-postes : Crépieux était étonnant de facilité et Benhari suivait tout près.

L’unique chance de titre pour un Axonais, fut-il désormais émigré dans la Somme, venait de s’envoler, hier à Saint-Quentin !

Question envol, Itsweire connaît aussi la chanson. Après un départ prudent, il menait les débats avec une franche détermination et, quand il décida de porter son attaque, personne ne fut en état de le suivre. Plus loin, Frédéric Trzeciak, le Castel, se maintenait au contact des autres Picards, Colombelle et Malivoir.

Tandis qu’ltsweire s’en allait vers un succès aisé, un autre Nordiste revenait du diable Vauvert vers les places d’honneur. Serge Toson semblait irrésistible même si les Normands Chekheimani et Benhari pouvaient encore prétendre l’inquiéter.

Et puis, par méconnaissance du parcours, Chekheimani lançait le sprint à plus d’un kilomètre de l’arrivée. Cela lui valait, temporairement, la 2e place ! Mais surtout de rétrograder au 19’ rang final, payant au prix fort ses efforts prématurés et inconsidérés.

Pas d’Axonaises à Carhaix

Guibon à la 13’ place, malgré ses problèmes de santé, terminait néanmoins 1° Picard tandis que Trzeciak (19e ) confirmait son 4e rang régional et obtenait ce qu’il
était venu chercher : une qualification pour les championnats de France.

Chez les seniors filles, en revanche, l’Aisne ne sera pas représenté à Carhaix. En l’absence de France Descamps, tous les espoirs du département reposaient sur Sandrine Quéry. Las, la Gasiaquoise, malgré une 35e place qui confirme qu’elle retrouve, peu à peu, des sensations perdues en début de saison hivernale, n’a pas réussi à intégrer le peloton des qualifiées.

L’épreuve seniors s’est en fait résumée à un impressionnant cavalier seul de Laurence Duviallard, la Rouennaise déjà titrée la saison dernière. Pour la seconde place, Sandrine Foulon n’a pas plus été inquiétée tandis que Chantai Lan-glacée l’Amiénoise a réussi une excellente course, s’octroyant la 3’ place (à près de 3’ de la lauréate...] La championne de Picardie, Rosé-Marie Millier), se contenta, elle, d’une pâle 19’ position.

Pour l’Aisne, ces Interrégionaux auront donc confirmé la baisse de régime enregistrée, voici deux semaines, au niveau picard. Outre Frédéric Trzeciak et Philippe Bourgeois, seule la cadette de la FC Laon, Virgine Faroux sera du voyage en Bretagne... C’est bien peu !

Jean-Yves Dupain

Frédéric TRZECIAK : "Je crois que j’ai concrétisé mes objectifs. Je suis parti relativement vite mais j’ai eu un peu peur à mi-course. Heureusement, j’ai eu un second souffle... Je suis satisfait de terminer assez prés de Guibon, même s’il n’était pas grand un grand jour. Pour moi, c’est vraiment une belle saison".


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique

  • Interregionaux de cross 1996