Le Castel Florian Letourneau a été impérial

lundi 27 novembre 2017
popularité : 6%

Je me sentais bien à l’entraînement, j’étais confiant mais je ne pensais pas couvrir un kilométrage aussi important. »

JPEG - 101.2 ko

Au terme d’une longue et belle bagarre avec l’Amiénois Eddy Rozé, le Castel Florian Letourneau a remporté, hier après-midi, les 8 heures d’Étampes-sur-Marne.

Au coude à coude sur le coup de 14 heures, les deux hommes paraissaient en mesure de réserver un final haut de gamme aux nombreux publics. C’est alors que Roze a souffert de crampes, perdant à chaque douleur quelques mètres précieux. Letourneau n’avait plus qu’à s’occuper de sa progression, un modèle du genre depuis le départ. Il franchira la ligne avec plus de six minutes d’avance sur son rival, un tour avant son camarade de club, Cédric Varain (3e).

Attendu lui aussi sur ses terres, Philippe Morel figurait, sitôt le départ, aux côtés du trio précité, en compagnie de celui que l’on n’attendait pas à pareille fête, le Francilien Fabien Deparday, classé jusque-là dans le ventre mou de la hiérarchie, sur grand fond.

De ce groupe de cinq, parti sur des bases élevées, il n’en restera bientôt plus que trois. La course tournait trop vite pour Philippe Morel qui, à court de condition, abandonnera peu avant sa quatrième heure de marche. Deparday freinera quant à lui des deux pieds, préférant sagement se consacrer à l’obtention d’une place d’honneur, ce qu’il réussira (6e).
Varain et Rozé lâchent prise

« J’avais atteint mon pic de forme au championnat de France des cent kilomètres, à Corcieux (où il a triomphé). Depuis, mes chronos étaient en baisse. Je me suis dit, ce n’est pas bon pour Étampes. » Cédric Varain laissera peu à peu Letourneau et Rozé en découdre sur cette 17e édition, celle du renouveau avec une participation se chiffrant par dizaines.

« Je suis en pleine possession de mes moyens. » Letourneau, benjamin du peloton international, a placé la course sous sa tutelle. Sûr qu’il misait sur une baisse de régime de Rozé, souvent partant, rarement arrivant sur les épreuves et ce, depuis des mois.

Mais ce dernier semble avoir retrouvé les jambes qui ont fait de lui un des meilleurs marcheurs de vitesse de l’hexagone. Pas encore tout à fait, cependant, pour contrarier, sur les pourcentages étampois, la marche impériale de Letourneau.