Athlétisme : Médailles de bronze

mardi 29 juillet 2008
popularité : 28%

L’été restera gravé dans les annales de l’Athlétic-Club de Château-Thierry. Aux championnats de France jeunes organisés à Lyon, la cadette Mathilde Belin sur 3.000 mètres et l’espoir Nicolas Gosselin au 3.000 mètres steeple ont décroché la médaille de bronze ! Un magnifique doublé mettant en relief l’excellent travail de formation mené au club castel.

Mathilde Belin, une athlète talentueuse, au même titre que Nicolas Gosselin. Après un départ assez (trop ?) rapide à l’issue duquel elle s’est retrouvée au 2e étage de la course, Mathilde Belin a entrepris une remontée régulière. Une à une, elle a dépassé ses concurrentes parties plus vite avant de réussir un final de haute volée.
Dans la dernière ligne droite, le podium était en vue mais elle n’avait toujours pas un pied dessus. Ne pouvant se résoudre à terminer 4e, elle a fourni un ultime autant que superbe effort pour aller cueillir le bronze. Cerise sur le gâteau, Mathilde a pulvérisé son meilleur temps personnel de près de 6’’ (10’08’’92). Aujourd’hui membre du pôle espoir de Reims, la jeune habitante de Rozoy-Bellevalle a ainsi couronné un superbe parcours 2007-2008 qui l’a vu remporter le cross national d’Allones mais aussi réussir un fameux triplé sur le cross avec les titres de championne de l’Aisne, de Picardie et interrégional. Qualifiée aux « France » sur 1.500 m, 1.500 m steeple et 3.000 m, elle avait choisi de défendre les couleurs de l’ACCT sur cette dernière distance. Avec la réussite que l’on sait dans la foulée d’une moyenne générale de 19/20 au baccalauréat !

Avec le chrono de 9’06’’13, Nicolas Gosselin a fait passer au rayon des souvenirs les 9’14’’15, sa dernière référence sur 3.000 m steeple. A Lyon, sentant le podium à sa portée, « Nico » a rugi dans les derniers mètres après avoir maîtrisé techniquement sa course notamment le franchissement des obstacles. La capitale des Gaules porte décidément bonheur au médaillé d’argent aux « Nationaux » cadets en 2003 sur 1.500 m steeple.

Le ’’jamais deux sans trois’’ ne s’est hélas pas appliqué au triple saut. La cadette Marianne N’Tsamé, peut-être contractée par l’enjeu, est passée à côté de son concours. Ce n’est sans doute que partie remise pour cette jeune fille dont les qualités ont déjà sauté aux yeux de nombreux observateurs avisés.