Un Castel enfin ! Philippe Morel s’adjuge les 24h Marche

jeudi 3 avril 2014
popularité : 23%

JPEG - 14.1 ko

Château-Thierry - mardi 01 avril 2014

Epreuve de marche athlétique de grand fond qualificative pour le prochain Paris-Colmar, les 24h Marche de Château-Thierry se sont déroulées ce week-end dans des conditions climatiques idéales pour ce type de compétition.

Les quelque 60 concurrent (e)s s’étaient élancés de la place de l’hôtel-de-ville dès 13h le samedi pour rallier la place Jean Moulin (près du Palais des Sports) 24 heures plus tard au bout d’un après-midi,
d’une longue soirée et d’une nuit froide puis encore d’une interminable matinée avant le coup de feu de la délivrance

donné le dimanche à 14h pile ; le vainqueur étant bien sûr celui qui a alors parcouru la plus longue distance à cet instant précis. Or, à ce jeu ô combien cruel pour les organismes, les pieds, les jambes, le dos, les hanches, c’est un athlète castel en la personne de Philippe Morel, sociétaire de l’Athlétic Club Château-Thierry qui s’est imposé au nez et à la barbe d’un plateau international de spécialistes chevronnés et ce, pour la 1ère fois de la longue histoire de cette épreuve.

Encore à trois tours du leader le Hongrois Zoltan Czukor, au lever du jour, Philippe Morel a réussi à grappiller mètre par mètre son retard tout au long de la matinée pour finalement l’emporter après avoir parcouru 198,611 km en 23h 59’ 35 devant le Suisse Girod (195,538 km en 23h 56’ 22) et Czukor (195,538 km en 23h 58’46).

A noter aussi l’excellent comportement de Cédic Varain, autre concurrent castel qui a terminé 6ème avec 187,838 km parcourus et de Jean Maréchal, autre sociétaire de l’ACCT, qui, classé 15ème, est, lui aussi, allé jusqu’au bout des 24 heures. Soulignons enfin la belle performance de Maggy Labylle 5AC Bouillante), 1ère féminine avec 168,951 dans les jambes en 23h 57’ 30.

Au côté de Didier Beaumont, président de l’ACCT et de Henri Roby, ancienne gloire locale de la Marche, Jacques Krabal, le député-maire, était venu applaudir "Fifi" sur la ligne d’arrivée et le féliciter vivement pour cette performance inouïe ; un exploit qui force l’admiration et qui restera gravé dans les annales du monde du sport de la cité des fables.