Philippe Morel met un terme à sa très riche carrière

mardi 10 février 2015
popularité : 10%

JPEG - 5.7 ko

Après 24 années consacrées à la marche de haut niveau, le CastelPhilippe Morel fait ses adieux. Retour sur une carrière en grandes pompes !

Aux 8 heures de Charly-sur-Marne, le Castel Philippe Morel s’est classé 33e. Un rang inhabituel pour cet habitué du top 5. Ce retrait au classement ne trouve pas sa raison dans une méforme passagère mais dans une décision mûrement réfléchie. Après 24 ans passés à sillonner les circuits, les routes de France et de Navarre, ’’ Fifi ’’ dit stop. La scène internationale, le haut niveau, c’est fini ! " Je n’ai plus envie de partir à 6 heures pour m’entraîner avant d’aller au travail " confie-t-il, ajoutant : " Je marcherai désormais pour le plaisir ". Philippe Morel, c’est une carte de visite, un des plus beaux palmarès de la marche hexagonale. Il bouclera la boucle aux 24 heures de Château-Thierry (28 et 29 mars) sur l’épreuve annexe de deux fois 6 heures.

D’une grande sensibilité, Philippe Morel remercie le Conseil général, la ville, l’Athlétic-Club de Château-Thierry et les Amis de la marche athlétique pour leur soutien. Il cite aussi les hommes qui ont compté durant son parcours : ’’ Tout d’abord mon père. Il m’a donné le goût de cette belle discipline, les marcheurs castels de haut niveau Henri Roby et Daniel Bordier ’’ pour leurs précieux conseils ’’ enfin Claude Dogny, incomparable découvreur de talents dans le domaine de l’athlétisme : " Il m’a repéré, il m’a mis le pied à l’étrier sur un 20 km " . La suite sera riche en exploits.

Champion de France !

JPEG - 34 ko

Point d’orgue de la carrière de cet ancien pâtissier, le titre de champion de France sur 200 kilomètres conquis en 2002 à Château-Thierry pour avoir su répondre présent le jour J. Que de larmes ont coulé ce jour-là sur les joues de ses supporters ! Il cite également ses deux places de 3e (et 1er Français) à l’arrivée de Paris-Colmar, en 2005 et 2007 ", ses victoires sur les épreuves de 24 heures à Dijon, Bourges, Wadelincourt (Belgique, 2012) où il couvert 206,738 km (son record), et la dernière en date, en 2014 à Château-Thierry. Son seul regret est de n’avoir jamais gagné à Colmar.

Certains observateurs avisés en ont la certitude. Philippe Morel avait les capacités de réaliser encore des prouesses. Le marcheur en a décidé autrement.

Jacques Bosserelle