Hors stade. Les Castels Letourneau et Maréchal au plus haut niveau sur 100 km et 24 heures

jeudi 5 mars 2020
popularité : 5%

Le Castel Florian Letourneau a véritablement lancé sa saison, hier à Bourges (Cher), où il s’est classé deuxième du championnat de France des 100 kilomètres, inclus dans l’épreuve des 24 heures de la capitale du Berry, qualificative à Paris-Alsace 2020 (mercredi 3 au samedi 6 juin). Letourneau n’a pu emboîter le pas de l’Orléanais Fabien Deparday, parti sur des bases élevées avec l’ambition de renouveler son titre conquis à Dijon (Côte d’Or), l’an dernier. « Il a pris rapidement un tour et demi à tout le monde », relatait le vice-champion national à l’heure de la récupération. Parti sagement sans jamais quitter les trois premières places, Letourneau a passé la vitesse supérieure à la tombée de la nuit, se rapprochant du futur vainqueur mais, en parfait gestionnaire de son avance, ce dernier n’a rien cédé de trop.

À deux semaines du National de grand fond à Château-Thierry (samedi 14 et dimanche 15 mars) où il tentera de prendre sa revanche, « Flo » s’est montré satisfait pour avoir marché au-delà de mes prévisions.

Pascal Maréchal est qualifié pour le prochain Paris-Alsace.

Pour l’AC Château-Thierry, la bonne surprise a pour nom Pascal Maréchal, 3e des 24 heures et qualifié pour Paris-Alsace qui, cette année, se terminera à Kaysersberg-Vignoble (Haut-Rhin). Le périple est taillé sur mesure pour ce dur au mal, au mental en fer forgé. Peu épargné par les blessures, Maréchal a souvent dû renoncer. À Bourges, il a signé un nouveau retour au premier plan. Le bon, cette fois ? « Je me sentais bien, raconte-t-il. Sur la fin, j’ai repris un tour aux deux premiers mais je n’ai pas voulu tenter l’impossible. J’avais un peu mal au dos et ils étaient très forts. » À l’avant, le Tropézien Alexandre Forestiéri et l’Essonnien Christophe Laborie ne se quittaient plus depuis un long moment. Ils ont terminé ensemble, se partageant ainsi la victoire , selon la décision des organisateurs.