Athlétic club : Le blues du président Dogny

lundi 23 novembre 2009
popularité : 10%

Nostalgique de l’athlétisme des copains, Claude Dogny n’adhère pas à l’athlétisme plus professionnel que certains veulent instaurer.

LES clubs formateurs vont-ils devenir les pourvoyeurs de talents des structures les plus importantes, des Pôles espoirs ou d’excellence ? Au cours de l’assemblée générale de la ligue de Picardie, à Laon, le staff technique régional a émis ce souhait.
L’objectif est de favoriser l’éclosion au plus haut niveau de ces jeunes en devenir, « de les amener à remporter des médailles nationales ou internationales », précise Claude Dogny, président du très formateur Athlétic-Club de Château-Thierry, peu enclin à adhérer à cette démarche.

JPEG - 130 ko
La jeunesse trouve à l’ACCT de bonnes conditions d’épanouissement.

Durant l’assemblée générale de l’ACCT en l’hôtel de ville castel, il a étayé son propos : « Lorsqu’un adolescent passe de trois entraînements hebdomadaires à huit ou neuf, il progresse naturellement, mais à quel prix ? ». Et de mettre en avant les risques encourus, selon lui : « Quel avenir, quelle qualité de vie et quel choix après le surentraînement : la blessure ou le dopage ? »

Bon cru 2009

Ce passionné, nostalgique « de l’athlétisme des copains » ne se reconnaît plus dans celui « plus professionnel d’aujourd’hui » aussi, souhaite-t-il passer la main après avoir tant donné pour son club. Mais personne ne semble vouloir prendre le relais.

Dans ces conditions, Claude Dogny limite son activité « à expédier les affaires courantes et administratives ».

En 2009, l’ACCT et ses 171 licenciés ont terminé au 8e rang régional (sur 48). Parmi les bons résultats obtenus, citons la première cape internationale de Mathilde Belin, le titre national sur 50 kilomètres marche de Florian Letourneau, la grosse « perf » de Pascal Maréchal, 2e de Paris-Colmar, le titre régional sur le cross du senior Alois Moutardier, le 23e titre départemental consécutif des seniors garçons dans la même discipline. Si les interclubs n’ont pas répondu aux attentes, la saison estivale a vu le club remporter quatre palmes régionales et un titre interrégional, grâce notamment à l’excellent travail de ses éducateurs.