Prix pedestre de Connigis / Lars première !

mardi 13 juillet 2010
popularité : 5%

Le Ternois Xavier Lars inaugure beaucoup en ce mois de juillet. Huit jours après avoir gagné le 10 km de Savy pour la première fois, le champion de Picardie sur cette même distance a inscrit son nom, pour la première fois également, au palmarès du prix de Connigis, sa 18e victoire de l’année.
Quelques centaines de mètres venaient d’être parcourus quand Lars a pris son envol. Une offensive à laquelle personne n’a pu répondre « à moins de se mettre dans le rouge », avouait le Castel José Bastos, membre du petit groupe de poursuite où figuraient ses camarades de club Frankiéwicz et le cadet Moreau, champion de Picardie du 3 000 m steeple, Heckel (C.O.M. Bagneux) et Duchêne, équipier de Lars.

Malgré les 33 degrés ambiants, la chaleur renvoyée par le bitume et le parcours sélectif, Lars n’a pas faibli : « mon chrono est le même sur les deux tours » se satisfaisait-il. Sur la fin, Franckiéwicz et Heckel ont bien tenté de semer Bastos mais, patient, ce dernier a placé un contre à l’entrée de Connigis pour aller cueillir une belle 2e place. Sans regret : « Avec un adversaire qui vaut 33’ sur 10 bornes, je savais ce qui m’attendait d’autant qu’il (Lars) avait annoncé sa venue la semaine dernière, affichant ainsi sa détermination ».

A noter deux belles prouesses sur cette 25e édition bien fréquentée : la 3e place de Loic Heckel sur la course des AS quelques minutes après avoir gagné sur 3 350 m et la 3e place de la benjamine Laurine Housseaux sur cette épreuve ouverte aux juniors et seniors et vétérans, quelques jours après son record de Picardie sur 1 000 m à Château-Thierry.

Lancée cette année, la Théobaldienne s’est offert un premier podium très pimpant. Et même pimpon pour le clin d’œil...

Autour et dans Saint-Thibaut (à la frontière de l’Aisne et de la Marne), Sébastien Verrier, le pompier du Scap 18, se l’était promis : « C’était 1er ou rien du tout ».
Le licencié au Dac Reims faisait référence à ses deux 2e places (« à chaque fois, j’ai été séché ») lors de la Champagn’Aisne et du Trail des Hiboux. Mais aussi à sa « frustration » du moment : 3e à la Côte des Blancs, 2e au Trail des Tordus.

« Pour passionnés »

Hier, la principale contradiction est venue de Jacques Friedrich qui sitôt la ligne franchie, rebaptisait La Théobaldienne en « course des passionnés ». Point de vue partagé par Sébastien Verrier : « L’ambiance est conviviale, le cadre champêtre et il n’y a pas de Kenyans. Ça fait du bien de se retrouver comme ça pour le plaisir de courir ».
« C’est relativement simple, on ne se perd pas et en plus, on se croise, ce qui permet de se situer ». Saint-Thibaut, le saint qui guérit tous les maux, a peut-être trouvé son créneau. Comme la Saint-Vallier qu’organise un certain Jacques Friedrich le 1er novembre, chez lui à Coucy-les-Eppes : « Je me suis engagé ici car j’ai de la famille qui habite à Braine », confiait le champion de Picardie V2 de cross-country.
Chez les féminines, Catherine Lefebvre a coupé la ligne la première, une bonne minute avant Chantal Lesur.
Le 4,5 km a été remporté par Laurent Rognon, un non licencié qui ne le sera bientôt plus : « J’avais terminé 3e à Morienval et 4e des 5 km de Soissons », rappelait cet Ardennais de La Lobe.
Didier Fantuz aura été un organisateur et un papa comblé puisque sa fille, Lorraine, a terminé 1re féminine dans le même chrono que Lydie Rognon