Jean-de-La-Fon Trail Le V de la victoire pour les athlètes de l’Omois !

mercredi 18 mai 2011
popularité : 20%

JPEG - 19 ko
De gauche à droite : J. Berthemet (deuxième), D. Delahaye (troisième), F. Petit (premier), J. Goffart (sixième). L’Omois a brillé sur le 25 kilomètres.

HUIT CENT CINQUANTE-TROIS participants à la Jean-de-La-Fon Trail, ce n’est pas le record de l’épreuve mais c’est un bon chiffre. Aux 283 participants sur le trail (198 sur le 13 km, 85 au départ du 25 bornes), il faut ajouter 400 randonneurs, 120 vététistes et 50 jeunes. Comme il s’y engage chaque année, le club organisateur, le Triathlon-Club de l’Omois, versera prochainement le fruit des inscriptions à la ligue contre le cancer, soit la somme de 8 811 euros.
La seconde satisfaction de l’épreuve est le cocorico sportif de l’Omois. Dans un contexte assez relevé, les athlètes du sud de l’Aisne ont brillé.


Un coup de maître de... débutant !

Sur le trail, les deux vainqueurs sont issus de l’Athlétic-Club de Château-Thierry. Champion de l’Aisne et de Picardie sur le cross, l’hiver dernier, 4e du semi-marathon des Fables en avril, le cadet François Petit (sur-classé en junior ) a voulu découvrir le trail. Coup d’essai, coup de maître ! Le jeune habitant de Nogentel s’est adjugé l’épreuve reine (25 kilomètres) avec panache !

En tête du début à la fin, l’intéressé a tenu à distance des rivaux bien plus expérimentés que lui sur les courses nature. Chef de file du TCO, le Braslois Jérôme Berthemet a terminé deuxième à une minute du vainqueur juste devant le vétéran Denis Delahaye (ACCT), de Nogentel lui aussi. Les triathlètes Jérôme Goffart (cinquième) et Christophe Batisse (sixième) complètent le tableau d’honneur de l’Omois.

La révélation Gadenne !

Sur le 13 kilomètres, la victoire est revenue à José Bastos que l’on ne présente plus. Bien en jambes, il a dû composer toutefois avec la présence d’un athlète Seine-et-Marnais longtemps premier, mais José Bastos a su attendre son heure. C’est dans le dernier kilomètre qu’il a rejoint le Seine-et-Marnais avant de le dépasser.
Si José Bastos était attendu, le minime Cathis Gadenne (sur-classé en cadet ) l’était moins. Le jeune homme a terminé 7e et premier de la catégorie cadet juste devant Geoffrey Clochez, bon 8e.
Les coureurs de la région ont donc été bien représenté mais ce ne sont pas les seuls à s’être illustrés. Les organisateurs ont su préserver le côté convivial à leur épreuve au cours d’un buffet géant ouvert à tous. Ces derniers ont pu ainsi refaire leur course autour de la table. Dans ce bilan positif, le seul petit regret est de ne plus voir les athlètes entre le départ et l’arrivée. Avec un circuit plus court comportant plusieurs passages sur la ligne, les spectateurs seraient davantage tenu en haleine et pourrait encourager leurs favoris.