Belin, Moutardier les « Portugais »

vendredi 15 mai 2009
popularité : 17%

Une trentaine d’athlètes se sont retrouvés entre le 18 et le 28 avril à Monte Gordo, à cinquante kilomètres de Faro, dans le Sud du Portugal, dans le cadre d’un rassemblement « élite » organisé par l’équipe technique régionale de la LCAA.

Après avoir déjà participé à un stage au même endroit à La Toussaint, la Castelthéodoricienne Mathilde Belin, sélectionnée aux championnats du monde juniors de cross-country cet hiver, en a profité pour retrouver le chemin de la forme.

Belin retrouve des sensations

« Vu que c’étaient les vacances, j’ai pu m’entraîner plus correctement que lorsque je suis en cours, avoue l’internationale axonaise. J’ai retrouvé des sensations que je n’avais pas eues depuis longtemps. » En revanche, elle est revenue avec un pied douloureux, ce qui l’a freiné la semaine suivante. Elle ne prendra pas part au deuxième tour des interclubs avec AC Château-Thierry car elle est en pleines révisions. Elle prépare effectivement le concours d’entrée à l’école d’ingénieur des petites mines. Sa prochaine sortie en compétition est programmée sur 2.000 m steeple à Saint-Maur le 20 mai.

Aloïs Moutardier, son camarade de club, courra sur 1.500 m dimanche avec l’ACCT. Sûrement en solitaire comme au premier tour (8’46 sur 3.000 m). « Moins de 4’, ce serait déjà pas mal. Ce sont des courses de rentrée. Il n’y a pas trop de pression. »

Moutardier vise 31’ sur 10 km

Il y en aura plus pour lui le 13 juin à Andrézieux lors des championnats de France de 10 km sur route où il espère faire « moins de 31’ » puis la semaine suivante (le 19) du côté de Carquefou où il s’alignera sur un 5.000 m.
Lui aussi était présent au Portugal. Pour la première fois en revanche. Il est tombé sous le charme de la station balnéaire lusitanienne. « Les conditions d’entraînement étaient idylliques, relate-t-il. J’ai déjà fait plusieurs stages à Castres, Aix-les-Bains, Le Touquet mais là, on ne peut pas faire mieux. »
« Le stage a été convivial et très sérieux » peut-on lire dans le compte rendu concocté à l’issue de ce rassemblement de dix jours. Maintenant, il ne reste plus qu’à tous ces participants de faire des performances cet été sur la piste ou ailleurs.

Sylvain POHU