Semi-marathon de Château-Thierry / Violon a tout orchestré

lundi 16 avril 2012
popularité : 8%

Le Compiégnois s’est imposé en costaud, hier, à Château-Thierry, malgré un parcours sélectif et le froid.

JPEG - 33.3 ko
C’est parti pour le cru 2012 du semi des Fables. Et déjà, les dossards de la VGA Compiègne pointent leurs museaux…

« JE suis venu sans préparation spéciale, en touriste ». Dans l’euphorie d’une victoire pleine de panache, le Compiégnois Yoann Violon lâchait les mots sans demi-mesure… comme les chevaux un peu plus tôt, à six bornes du terme.
Du côté d’Etampes-sur-Marne et Chierry, à environ six bornes de l’arrivée, la pente a mis à mal les organismes de beaucoup, déjà éprouvés par les difficultés précédentes et un fort vent glacial, le plus souvent contraire.

Le genou douloureux du Villeurbannais Richard Musagirije a contraint le vainqueur de l’an dernier à demeurer sur un tempo lui interdisant de répondre à l’accélération de Violon. Les deux hommes avaient pris les devants peu après le départ et ne s’étaient plus quittés, se partageant le boulot sans rechigner. Au deuxième étage de la course, la résistance s’est organisée sous l’impulsion du Francilien Muller et du Castel Alois Moutardier, tandis que le vétéran Jouniaud (Sud Oise) affichait une (toujours) très belle condition.

Prometteur Moutardier

Mais il aurait fallu davantage de talents pour revenir sur le duo infernal qui, devant, creusait régulièrement l’écart. La perspective d’un final d’apothéose, sur la cendrée du stade municipal, en faisait saliver plus d’un quand Violon, champion de l’Oise de cross-country en titre devant Thierry Guibault (une référence) a préféré devancer un mano a mano toujours risqué.

Au train, avec une facilité presque déconcertante, il s’est éloigné d’un Musagirije grimaçant pour qui Violon rimait bientôt avec ligne d’horizon. « Place maintenant à mon objectif, descendre sous les 30’ au dix kilomètres (son record personnel est à 30’30) », s’aventurait ce Violon, bien décidé à tirer encore un peu sur la corde en cette année 2012, année d’une partition, jusque-là, sans fausse note.
Pour la 3e place, Moutardier a fait figure de possible « mais j’ai manqué un peu de jus sur la fin car j’ai participé à un concert hier soir (samedi) », souriait le Castel (4e), tout heureux « d’un chrono inférieur à 1 h 13’ ».
Avec 242 partants sur le semi-marathon, 214 sur les 10 kilomètres, l’Athlétic-Club Castel et la Communauté de Communes de la Région de Château-Thierry, principal partenaire, ont également signé une belle victoire.