HORS-STADE / Moutardier au pied du podium (Semi-marathon de Château-Thierry)

mercredi 18 avril 2012
popularité : 10%

Le castel Aloïs Moutardier a terminé au pied du podium de cette édition record du semi de Château-Thierry.

JPEG - 18.2 ko
Record de participation pour l’édition castelle 2012.

Sous de grandes bourrasques, le Compiégnois Yoann Violon remporte le 3e semi-marathon de Château-Thierry, devant le Burundais Richard Musagirije, grand favori de la course. Le Castel Aloïs Moutardier, quatrième, est le premier Axonais de la course, comptant pour le championnat de Picardie et qualificative pour les France.

Yoann Violon crée la surprise en reléguant à près d’une minute Richard Musagirije. « En plus, il réalise un gros chrono, s’enthousiasme l’organisateur José Bastos. Sur un parcours qui n’est pas roulant, avec beaucoup de faux plats. C’est un parcours très sélectif. » La communauté de communes de la région de Château-Thierry, qui finance l’épreuve organisée par l’AC Château-Thierry et le CRAC Soissons, voulait un circuit destiné à promouvoir les alentours. « On a soigné le parcours, en passant par les chemins de halage, reprend José Bastos. Et en passant par les villages. C’est très joli, mais c’est d’autant plus dur. » La course est d’autant plus appréciée que l’arrivée et le départ sont donnés au stade, avec les 300 derniers mètres à courir sur la piste, devant la foule.

L’édition des records

Chez les dames, Stéphanie Lefèvre l’emporte en 1h26’’. Elle est 32e du général, qui comptait 229 partants.
Le vent a dissuadé quelques coureurs de prendre part au semi-marathon, au profit du 10 km, également qualificatif pour les France. Et sur cette distance, c’est le Ternois Jérôme Noizier qui l’emporte, en 33’48. Le deuxième Axonais, Robert Ansermin, est 6e en 36’10. La Compiégnoise Aycha Duffe gagne chez les dames, en 39’44, avec une probante 18e place au scratch. « Avec plus de 500 coureurs au départ des trois courses (avec un 1 000 m pour les jeunes), se satisfait José Bastos, c’est l’édition des records. Tant pour la participation que pour les chronos réalisés. »